A comme Assistance

Aide et assistance aux personnes âgées : Beaucoup de possibilités…

Quand on vieillit, certaines taches de la vie quotidiennes deviennent fastidieuses voire impossibles, il existe des solutions pour permettre le maintien à domicile dans les meilleures conditions.

Il arrive un moment où on peut avoir besoin d’être soulagé pour quantité de petites tâches quotidiennes qu’on ne peut plus faire : nettoyer le sol ou les vitres, faire les courses seul, changer une ampoule, entretenir le jardin... Pour ce type d’activités, pas besoin d’agrément ou d’autorisation ; s’il veut bénéficier et faire bénéficier ses clients d’avantages fiscaux, le prestataire déclare son activité auprès de la Direccte.
Quant au demandeur, soit il contacte un organisme de Services à la Personne (entreprise, association, organisme public type CCAS), soit il emploie directement un particulier.
Quand la perte d’autonomie nécessite une « assistance dans les actes quotidiens de la vie aux personnes âgées », les prestations sont soumises à agrément ou autorisation* ; ils garantissent le niveau de formation et de compétences spécifiques de l’intervenant.

L’Assistance aux personnes âgées soumises à l’agrément ou autorisation contribue à :
- aider la personne dans les actes essentiels de la vie quotidienne : aide à la mobilité et aux déplacements, à la toilette, à l’habillage, à l’alimentation…
- assurer une vigilance auprès de la personne par des visites de convivialité permettant de détecter des signes ou comportements inhabituels.
- accompagner et aider la personne dans les activités de la vie sociale et relationnelle : activités domestiques et administratives, de loisirs, de la vie sociale, etc., à domicile ou à partir du domicile.
- soutenir les activités intellectuelles, sensorielles et motrices de la personne : activités comprenant des interventions au domicile de personnes en perte d’autonomie, afin de les aider à adapter leurs gestes et modes de vie.
- assurer une présence de jour comme de nuit au domicile des personnes malades. Le garde-malade n’assure pas de soins médicaux mais peut aider à la prise de médicaments prescrits par ordonnance (sauf si l’ordonnance prévoit l’intervention d’un auxiliaire médical). La prise en charge de l’aide à domicile est précédée d’une évaluation des besoins et du niveau d’autonomie, par l’organisme de prestation, avec la participation de la personne âgée et si nécessaire de son entourage. Un « plan d’aide personnalisé » est élaboré par des professionnels médicaux, paramédicaux et sociaux.

La perte d’autonomie peut être prise en charge par l’Allocation Personnalisée d’Autonomie.
L’objectif est de permettre à son bénéficiaire de continuer à vivre chez lui.
L’APA à domicile peut être versée sous forme de CESU préfinancés. Elle aide à payer les dépenses inscrites dans le plan d’aide personnalisé, notamment les prestations entrant dans le cadre des Services à la Personne (aide à domicile pour l’entretien de la maison, le repassage, les courses, les promenades, portage de repas,…).
Le dossier de demande d’APA est à retirer auprès des sept unités territoriales qui mettent en oeuvre la politique de solidarité du département à l’échelle locale.

*cf. : Agrément, autorisation, certification et déclaration… Quelles différences ?
**cf. : Informations utiles


ASP 24 Aide Service Plus 24

05 53 35 69 82
agence@aideserviceplus24.fr

Cias du Val de Dronne

CC Pays Riberacois

CIAS Au coeur des 3 cantons

(La Force, Sigoules, Bergerac 2)
Ville Prigonrieux