La petite famille de «Messenger ». PHOTO DRR

La petite famille de «Messenger ». PHOTO DR

Une vie sur l’eau, à la voile et à l’aviron

Dans la famille Coconuts, je demande Jay, le papa, Natasha la maman, et Sol, Luna, Caribe et Aritico, leurs quatre enfants. Je demande aussi « Messenger », le voilier, un plan German Frers. 11,67 m pour embarquer tout ce petit monde.

Ce One-tonner construit aux États-Unis, ils l’ont sauvé d’un oubli certain en 2010. Ils le remettent à neuf dans le chantier Louisiana Marine à La Nouvelle-Orléans et naviguent avec depuis deux ans. Mais leur grand voyage avait commencé avant. Jay et Natasha ont navigué cinq ans au total, découvrant la Colombie, une kyrielle de mouillages aux Antilles, New York. Nous sommes en 2012 et ils décident de se poser… un peu. À Newport. Avant de repartir cap sur La Nouvelle-Écosse, Saint-Pierre-et-Miquelon, puis SaintJean-de-Terre-Neuve. L’Islande, puis l’ouest européen seront aussi sur leurs cartes : les Pays-Bas, la Belgique, des milles et des milles avalés à la voile, et pour seul moteur un aviron de 6 mètres de longueur, pour godiller dans les ports. Les Coconuts sont aujourd’hui installés à Etel, dans le Morbihan, mais l’histoire dit que ça ne serait que très provisoire.